La Nostalgie n’est plus ce qu’elle était… Родной Пушкин

 

Хочу туда. C’est une tristesse diffuse qui ne s’apaise jamais. Elle disparait, pour toujours – pourrait-on croire, puis resurgit, au détour d’un moment le plus inattendu, à un pic de jouissance… et je sens l’odeur de l’automne à la palette d’ocres rouges et d’or, l’humus et le silence de certains coins peu fréquentés. Je sens sous mes pas le sol détrempé de mon pays pluvieux… 

Il n’y a que la bas, dans mon Pushkin natal, que j’aime l’automne…

 

 

 

 

Александровский Парк, Пушкин. Remerciements à Zhaffsky pour l’usage de la photo.

Publicités

~ par ad Nob sur 16 septembre 2007.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :